PrevDiag_960

Prévention

Il existe actuellement deux options permettant de réduire le risque de cancer de l’ovaire dont vous pourriez discuter avec votre médecin.

• Pilule contraceptive : Il a été démontré que les contraceptifs oraux pouvaient réduire le risque de cancer de l’ovaire de 30 à 60 %.
• Une intervention chirurgicale préventive pour enlever les ovaires et les trompes de Fallope peut être envisagée si les tests génétiques révèlent un risque accru de cancer de l’ovaire. Dans le cas des femmes postménopausées, cette intervention peut réduire le risque de cancer de l’ovaire et de cancers connexes de 85 à 90 %.
Dans le cas des femmes préménopausées, l’ablation des ovaires et des trompes de Fallope peut également réduire le risque de cancer du sein de 40 à 70 %.

Des recherches ont révélé que la forme la plus courante et la plus grave de cancer de l’ovaire débutait en fait dans les trompes de Fallope. Toute femme devant subir une intervention chirurgicale gynécologique devrait discuter de la possibilité d’enlever en même temps les trompes de Fallope.

Le maintien d’un poids santé pourrait également réduire les risques.

Il est important de tenir compte de tous les risques et de tous les avantages lorsque vous prenez des décisions d’une telle importance. Vous devriez en discuter avec votre médecin.

Diagnostic

Il n’existe actuellement aucun test de dépistage fiable du cancer de l’ovaire.

Si vous présentez des signes et des symptômes du cancer de l’ovaire, votre médecin devrait effectuer les examens suivants, ou vous diriger vers un spécialiste qui pourra effectuer :

• un examen pelvien complet
• une échographie transvaginale ou pelvienne
• un dosage sanguin du CA-125

Ces examens sont plus efficaces lorsqu’ils sont administrés en même temps. Les médecins peuvent également recourir à une tomodensitométrie ou à une tomographie par émission de positrons dans le cadre du processus de diagnostic. Toutefois, une biopsie est la seule façon de diagnostiquer le cancer de l’ovaire hors de tout doute.